Cie Retouramont

Fabrice Guillot s’est plongé dans la recherche d’une écriture chorégraphique singulière. Son passé de grimpeur à haut-niveau lui a ouvert l’infinie diversité des mouvements nés de l’adaptation au rocher. Il partage dans ses créations les sensations fortes de la verticalité, s’empare des espaces urbains et scéniques avec ce même désir.

Il développe son travail d’interprète au côté de Laura de Nercy, de Bruno Dizien, de Kitsou Dubois et depuis 1989, Il partage son travail de création avec des artistes au sein de la compagnie Retouramont : de 1995 à 2009 avec Geneviève Mazin, de 1992 à 1994 avec Ingrid Temin et de 1989 à 1991 avec Antoine Lemenestrel.

En tant que chorégraphe avec la compagnie Retouramont, il ouvre de multiples champs d’exploration : des espaces publics à l’intimité des salles, des espaces naturels aux architectures contemporaines et patrimoniales…

En 2004, il présente un trio d’hommes : Hisse !, en 2007, un trio de femmes :Vide Accordé et en 2009, un quintet de femmes : Danse des Cariatides.

Ses prochaines créations sont Cette Immense Intimité, avec Serge de Laubier de Puce Muse, Clairière Urbaine, un nouveau concept pour l’espace public et Ligne de Cordes, création de danse verticale et chant sur un plateau de théâtre.

Quelques pièces ont su conquérir un large public : Traversée d’Ombres (2003), Juste sous mes pieds (2005), Vertiges (2002) dont l’écriture est née de la confrontation au monde du travail, un concept Réflexion de Façade (1997) qui a su s’adapter à tous les supports naturels et urbains, une aventure avec des architectes Traversée urbaine (2000)…

Aujourd’hui, il poursuit son travail avec l’appui d’une équipe administrative et artistique forte.