Agenda

Ouverture du MOCO Hôtel des collections

Date
29 Juin 2019 11:00

WEEK-END INAUGURAL GRATUIT
ET OUVERT À TOUS
 

Programme détaillé à venir www.moco.art
 

 

Faire de Montpellier une place forte de l’art contemporain

Avec le MOCO, Montpellier devient la première ville et métropole à inventer un centre d’art nouvelle génération. Elle s’appuie sur des bases déjà solides : le musée Fabre, un musée des beaux-arts réputé en Europe, dont l’exposition estivale de 2019 sera consacrée à Vincent Bioulès ; le Pavillon Populaire, lieu de référence pour la photographie ; les festivals Montpellier Danse, Radio France, le Printemps des Comédiens, ou encore Cinemed pour le cinéma méditerranéen, qui rassemblent chaque année des spectateurs de toute la  France; l’Orchestre Opéra National, le Centre Dramatique National, le Centre Chorégraphique National qui proposent chacun une programmation de grande qualité, et le Fise, Festival International des sports extrêmes, qui mêle sport et culture urbaine. Ou encore la ZAT – Zone Artistique Temporaire qui met l’art dans la rue, qui prendra cette année une forme inédite, dédiée  à l’art contemporain : 100 artistes dans la ville en lien avec l’ouverture du MOCO Hôtel des collections.
 

MOCO pour Montpellier Contemporain :  une institution, trois lieux.

Montpellier Contemporain (MOCO) fonctionne comme  un écosystème artistique, allant de la formation des artistes jusqu’à la collection. Un modèle spécifique à Montpellier,  qui réunit une école d’art et deux lieux d’exposition :  L’ESBA (Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier),  La Panacée, Centre d’Art Contemporain, et à partir du 29 juin prochain, Le MOCO / Hôtel des collections, espace dédié  à l’exposition de collections du monde entier, publiques ou privées.

Avec l’ouverture le 29 juin prochain du MOCO Hôtel des collections, Montpellier se dote d’une institution artistique de premier ordre et réaffirme sa volonté de faire de la ville une place forte de l’art contemporain.

Libre et audacieux, à l’image de son territoire, MOCO devra permettre d’appréhender les enjeux à venir de l’art contemporain. De par sa structure en trois parties - deux lieux d’exposition, un lieu d’enseignement, le MOCO maîtrise la filière professionnelle du monde de l’art, depuis la formation jusqu’à la recherche universitaire, en passant par la production, l’exposition et la médiation, constituant ainsi une institution apte à assumer les enjeux de l’avenir :
 
o  L’Ecole Supérieure des Beaux-Arts est à la fois un centre de ressources et un espace de formation.
o  La Panacée, un espace de production et d’exposition pour les artistes émergents, un lieu d’expérimentation pour les étudiants, ateliers, conférences et événements divers.
o  Enfin, le MOCO (l’ancien Hôtel Montcalm) sera dédié à l’accueil de collections, publiques ou privées, issues du monde entier.

Dans le cadre du MOCO, un partenariat national et international sur la question de la collection a été initié, en collaboration avec l’université Paul Valéry à Montpellier et un réseau de chercheurs associés.

#MOCO Montpellier Contemporain